Archive for the Arrière Category

Walt « clyde » Frazier

Posted in Arrière on septembre 18, 2011 by mathilda

Walt Frazier est né le 29 mars 1945 à Atlanta en Géorgie.

Walt Frazier a été drafté en 1967 en 5ème position par les Knicks de New York. Il rejoint alors une équipe ambitieuse autour de Willis Reed. Ils vont rapidement devenir un des meilleurs duos de la NBA.
La consécration arrivera aussi rapidement. Débarrassé de Bill Russell et des Celtics, les Knicks atteignent la finale NBA en cette année 1970, pour défier les Lakers, grands favoris avec leur équipe de All-Stars : Jerry West, Elgin Baylor et Wilt Chamberlain. Cette finale sera un morceau d’anthologie. New York est dans le coup mais voit les Lakers revenir à 3-3 suite à la blessure de Willis Reed.

Reed jouera malgré la blessure au Game 7 et galvanisera ses coéquipiers par sa seule présence. Mais le vrai héros de cette rencontre pour les Knicks sera bien Frazier. Il compile 36 points et 19 rebonds et conduit les siens à leur premier titre. Avec le renfort d’Earl Monroe et Jerry Lucas, les Knicks arracheront un second titre en 1973, et perdront en finale en 1972, encore face aux Lakers les deux fois.

Walt Frazier était un meneur très vif, excellent manieur de ballon, bon passeur et gros scoreur. Il fut l’un des premiers magiciens avec le ballon, faisant passer le dribble comme un art. Il était aussi un défenseur de tout premier ordre.
Il quittera les Knicks en 1977 pour finir sa carrière sur trois saisons aux Cleveland Cavaliers.

Après sa carrière, il deviendra le consultant des Knicks sur la chaîne locale MSG, en compagnie deMike Breen (actuel commentateur sur ABC).
Il fut introduit au Hall of Fame en 1987, son numéro 10 étant évidemment retiré du côté de New York. Il aura été élu 6 dans l’une des deux premières All-NBA Team et 7 fois élu dans la All-NBA First Defensive Team.

Taille: 1m93

Poids: 120kg

Numéro: 10 (knicks), 11 (cavs)

Club: New York Knicks, Cleveland Cavaliers

Draft: 5ème par les Knicks en 1967

Moyenne: 18,9 pts, 5,9 rdbs, 6,1 ast

Palmarès:

Elu au Hall of Fame (1987)

Champion NBA (1970, 73)

All-NBA First Team (1970, 72, 74, 75)

All-NBA Second Team (1971, 73)

All-NBA Defensive First Team (1969 à 75)

sept fois All-Star (1969 à 1975)

MVP du All-Star Game (1975)

sélectionné parmi les 50 plus grands joueurs de tous les temps (1996).

Kobe Bryant, the black mamba !

Posted in Arrière on juillet 25, 2011 by mathilda

Je vous présente aujourd’hui un des meilleurs basketteurs de tous les temps: Black Mamba !

Kobe Bean Bryant est né le 23 août 1978 à Philadelphie (Pensylvania). Il évolue depuis toujours chez les LA Lakers au poste d’arrière. Il a remporté cinq titres de champion NBA en 2000, 2001, 2002, 2009 et en 2010. Élu MVP de lasaison 2007-2008, il est l’un des sept joueurs encore en activité en NBA à avoir inscrit plus de 20 000 points en carrière (avec Kevin Garnett, Tim Duncan, Ray Allen, Dirk Nowitzki, Paul Pierce et Vince Carter). Il est le seul joueur en activité en NBA à avoir inscrit plus de 25 000 points en carrière. Il est, avec son coéquipier Derek Fisher, le joueur le plus titré en activité en NBA avec cinq titres à son actif. Il a été élu joueur de la décennie suite à un sondage fait sur NBA.com.

Il passe son enfance en Italie où joue son père, Joe Bryant puis un cours instant en france (Mulhouse).Il rejoint néanmoins les États-Unis durant son adolescence, et poursuit ses études dans un lycée de Philadelphie, Lower Merion High School, où en marge de ses études il domine complètement le championnat de basket-ball : dans sa dernière année il porte son équipe à un bilan de 31 victoires pour 3 défaites et se voit nommé joueur de l’année (Naismith High School Player of the Year).

Il se présente à la draft NBA 1996. Il est sélectionné par les Charlotte Hornets en 13e position de la draft, mais Bryant fait clairement savoir qu’il ne jouera que pour le club de son cœur, les Los Angeles Lakers. Jerry West, le General Manager des Lakers, effectue alors un transfert en proposant aux Hornets le pivot serbe Vlade Divac. L’avenir donna raison au GM des Lakers, pour ce « trade » que certains qualifient « d’affaire du siècle en NBA ».

Bryant devient le plus jeune joueur de l’histoire de la ligue lors de son premier match. Sa première saison, bien que timide (7,6 points de moyenne, 6 matchs démarrés sur 71), laisse entrevoir toutes les capacités du joueur, même s’il donne l’impression d’avoir à apprendre tous les rudiments du jeu collectif. Le duo potentiel qu’il forme avec Shaquille O’Neal pour les saisons à venir semble promis aux titres. Il gagne le Slam Dunk Contest lors de sa saison rookie (1996-1997).

En février 1998, il devient le plus jeune titulaire d’un NBA All-Star Game. Mais après le match des étoiles, il connait une deuxième partie de saison difficile, et sa contribution offensive diminue. Cette irrégularité lui coûte le titre de meilleur sixième homme et de joueur ayant le plus progressé, distinctions pour lesquelles il fut longtemps pressenti.

Kobe Bryant prend finalement toute sa place dans l’effectif lors de sa quatrième saison en NBA (1999-2000). L’arrivée de Phil Jackson, l’entraîneur aux six titres de champion avec lesBulls de Michael Jordan, permet aux Lakers de remporter le titre de champion en 2000, face aux Indiana Pacers.

Bryant ne joue pas depuis le premier quart-temps de la deuxième demi en raison d’une entorse à la cheville mais revient pour le quatrième quart-temps et marque 28 points dont 8 en prolongation. C’est lui qui inscrit 3 des 4 derniers paniers des Lakers, alors que Shaquille O’Neal est sorti pour 6 fautes. Los Angeles remporte le titre quelques jours plus tard au Staples Center.

La saison 2000-2001 est couronnée d’un nouveau titre, et Bryant augmente encore son niveau de jeu avec une moyenne de 28,5 points par match, soit 6 points de plus que l’année précédente. Le duo offensif avec O’Neal marque près de 60 points de moyenne.

Mais le désir de Bryant de montrer ses progrès à toute la ligue se fait parfois au détriment de ses coéquipiers, et agace particulièrement Shaquille O’Neal. La saison est gâchée par la guerre médiatique des deux stars des Lakers.

Ainsi, en fin de saison, alors que Bryant est blessé, O’Neal montre que l’équipe arrive à gagner sans lui. Bryant le comprend aussi et revient avec une autre mentalité. C’est le début de la domination des Lakers, qui remportent leurs 8 derniers matchs de saison régulière et leurs 11 premières rencontres de playoffs. Bryant, plus collectif, réalise cependant deux matchs à 48 points et 45 points. O’Neal déclare alors que le numéro 8 est le meilleur joueur de la ligue.

Los Angeles ne perd qu’un match en finale et remporte un deuxième titre consécutif devenant ainsi la seconde meilleure équipe en playoffs de l’histoire, avec 15 victoires pour 1 défaite.

La saison 2001-2002 voit Kobe Bryant remporter le titre de MVP du All-Star Game sous les sifflets du public, à Philadelphie, sa ville natale. Los Angeles rencontre plus de difficultés en playoffs que l’année précédente, notamment dans la série contre Sacramento, l’une des plus belles de ces dernières années. Kobe marque 30 points, prend 10 rebonds et offre 7 passes décisives dans la victoire en prolongation à la septième manche. Un troisième titre est remporté quelques jours plus tard face aux Nets du New Jersey.

Kobe obtient son troisième titre à seulement 23 ans. Son style offensif et ses dunks spectaculaires font de Bryant l’un des joueurs préférés des fans.

En 2003, son meilleur ennemie, Shaq O’neal part des Lakers pour allé aux Heats de Miami.

Bryant gagnera ensuite 2 titres de plus sans le Shaq (en 2008-2009 et 2009-2010).

En 2007-2008, il devient MVP ainsi que le meilleur marqueur de la saison.

En 2008, il obtient une medaille d’or aux JO.

 

Taille: 1m98

Poids: 93kg

Numero: 8 puis 24

Club: LA Lakers

Draft: 13° par les charlotte hornets en 1996

Moyenne en carrière: 25,3 pts, 4,7 ast

 

Palmarès et records:

  • Champion NBA avec les Lakers de Los Angeles en 2000, 2001, 2002, 2009 et 2010.
  • Finales NBA contre les Detroit Pistons en 2004 et contre les Boston Celtics en 2008 avec les Los Angeles Lakers.
  • NBA Most Valuable Player de la saison régulière en 2008.
  • NBA Finals Most Valuable Player Award en 2009 et 2010.
  • Médaille d’or aux Jeux olympiques d’été de 2008.
  • 13 sélections au NBA All-Star Game en 1998, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2011.
  • NBA All-Star Game Most Valuable Player Award en 2002, 2007, 2009 avec Shaquille O’Neal et 2011.
  • All-NBA First Team en 2002, 2003, 2004, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2011.
  • All-NBA Second Team en 2000, 2001.
  • All-NBA Third Team en 1999, 2005.
  • All-NBA Defensive First Team en 2000, 2003, 2004, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2011 .
  • All-NBA Defensive Second Team en 2001, 2002.
  • NBA All-Rookie Second Team en 1997.
  • Vainqueur du Slam Dunk Contest en 1997.
  • Best NBA Player ESPY Award 2008 et 2010.
  • Meilleur marqueur NBA en 2006 : 35,4 points/match et 2007 : 31,6 points/match.
  • 4 fois joueur ayant inscrit le plus grand nombre de points sur une saison : 2461 en 2003, 2832 en 2006, 2430 en 2007 et 2323 en 2008.
  • 3 fois joueur ayant inscrit le plus grand nombre de paniers sur une saison : 868 en 2003, 978 en 2006 et 813 en 2007.
  • 4 fois joueur ayant tenté le plus grand nombre de paniers sur une saison : 2173 en 2006, 1757 en 2007 1690 en 2008 et 1615 en 2011.
  • 2 fois joueur ayant inscrit le plus grand nombre de lancers francs sur une saison en 2006 : 696 et 2007: 667.
  • Joueur ayant tiré le plus grand nombre de lancers francs sur une saison en 2007 : 768.
  • 2e meilleure performance de l’histoire sur un match : 81 points le 22 janvier 2006 contre les Toronto Raptors.
  • 7e meilleur total de points sur une saison dans l’histoire : 2832 points en 2006.
  • 9e meilleure moyenne de points sur une saison dans l’histoire : 35,4 points en 2006.
  • 6e meilleur total de points dans une carrière NBA en saison : 27 868.
  • 3e meilleur total de points dans une carrière NBA en playoffs : 5 280.
  • Matchs à plus de 40 points (saison régulière) : 104.
  • Matchs à plus de 50 points (saison régulière) : 24.
  • Matchs à plus de 60 points (saison régulière) : 5.
  • Triples doubles : 18.
  • records de pts: 81 pts (deuxième après Wilt chamberlain 100pts)

black mamba

 

Michael Jordan To The Max (en intégralité)

Posted in Arrière on juillet 25, 2011 by mathilda

Merci à BasketUsa.com pour cette fuite !!!

Partie 1

Partie 2

Partie 3

 

Bonne vidéo !