Patrick Ewing, la légende des Knicks

 

Patrick Aloysius Ewing, dit Pat Ewing, est un ancien joueur de basket-ball américain né le 5 août 1962 à Kingston en Jamaïque. Il évoluait au poste de pivot. Il mesure 2m13.

Patrick Ewing est né en Jamaïque et excellait au cricket et au football. C’est à l’âge de 13 ans qu’il arrive aux États-Unis avec sa famille, à Cambridge. Il a été formé à l’Université de Georgetown, entraîné par John Thompson. Il y atteint trois finales universitaires nationales, gagnant celle de 1984. Cependant, Georgetown est défaite deux fois par deux outsiders : North Carolina, menée par James Worthy et Michael Jordan, en 1982, et surtout Villanova en 1985.

Il est le premier choix de la draft 1985, sélectionné par les New York Knicks avec lesquels il a accompli l’essentiel de sa carrière. Bien que des blessures aient perturbé sa première saison professionnelle, il est élu Rookie de l’année en 1986. Il fut alors rapidement considéré comme l’un des meilleurs pivots de la ligue. Il est barré régulièrement en playoffs par les Chicago Bulls de Michael Jordan, véritable bête noire des Knicks dans les années 1990. En 1992, les Knicks échouent en demi-finale de la Conférence Est, puis lors de la finale de la Conférence la saison suivante, à chaque fois face aux Bulls. Cette saison-là, il vit un moment embarrassant en étant contré lors d’un match de saison régulière par le meneur de jeu des Charlotte Hornets Muggsy Bogues qui mesure 1m60[1]. Étant l’un des meilleurs pivots de son époque, il est naturellement appelé à participer à l’aventure de la dream team lors des Jeux olympiques de 1992. En 1994, alors que Jordan a pris sa retraite, ils parviennent en Finale NBA, la première pour les Knicks depuis 1973, mais doivent s’incliner face aux Houston Rockets, d’un autre pivot légendaire Hakeem Olajuwon. L’année suivante, c’est un tir raté lors des derniers instants du Game 7 face à Indiana en demi-finale de Conférence qui élimine New York. En 1999, il se blesse lors du second tour des playoffs alors que les Knicks atteignent les finales NBA face aux San Antonio Spurs. Pour sa dernière saison avec les Knicks, en 2000, ils s’inclinent face aux Pacers de nouveau en finale de Conférence. En 2000, il est transféré aux Seattle Supersonics, les Knicks recevant alors Glen Rice, Luc Longley, Travis Knight, Vladimir Stepania, Lazaro Borrell, Vernon Maxwell, deux premiers tours de draft (des Los Angeles Lakers et de Seattle) et deux seconds tours de draft de Seattle. Beaucoup d’observateurs considèrent que ce transfert signifia la désintégration de l’équipe des Knicks, qui n’a pas réussi à retrouver son rang depuis. Il jouera une saison avec les Sonics, puis il signe pour une dernière saison au Orlando Magic la saison suivante avant de prendre sa retraite le 18 septembre 2002.

Il a été élu en 1996 parmi les 50 meilleurs joueurs de l’histoire de la NBA, bien qu’il n’ait jamais été champion. En 2002, il accepte un poste d’entraîneur assistant aux Washington Wizards. Par la suite, il a été assistant entraîneur de Jeff Van Gundy aux Houston Rockets de 2003 à 2006, et depuis, auprès de l’entraîneur du Magic d’Orlando Stan Van Gundy. Son numéro 33 a été retiré par les Knicks le 28 février 2003 et hissé au plafond du célèbre Madison Square Garden, salle des exploits de Pat Ewing pendant plus d’une décennie. Ewing fait des apparitions régulières dans des films et séries télévisées. Sa première prestation fut dans Space Jam où il jouait son propre rôle, et fut l’un des cinq joueurs NBA à jouer dans ce film, outre Michael Jordan (en compagnie de Charles Barkley, Shawn Bradley, Larry Johnson et Muggsy Bogues). Ewing joua l’Ange de la Mort dans le film L’Exorciste 3. Ewing fit également une brève apparition dans le film Senseless. Il fit aussi de brèves apparitions (dans son propre rôle) dans les sitcoms Spin City, Herman’s Head, Dingue de toi et Webster. Patrick Ewing suit un régime végétarien. Son fils Patrick Ewing Junior, qui évolua comme lui à l’Université de Georgetown après deux ans à l’université d’Indiana a été sélectionné au 43e rang de la draft 2008 par les Sacramento Kings. Le 6 septembre 2008, il est intronisé au Basketball Hall of Fame en compagnie de 6 autres membres dont Hakeem « the Dream » Olajuwon et le Coach Pat Riley.

 

taille: 2m13

Poids: –

numéros: 6 et 33

clubs: Knicks, Sonics, Magics

draft: 1er par les Knicks en 1985

Moyenne en carrière: 21pts, 9,8rbds, 2,4blk, 1,9ast

 

Palmarès:

Elu au Hall of Fame (2008), Rookie of the Year (1986), All-NBA First Team (1990), All-NBA Second Team (1988, 89, 91, 92, 93, 97), NBA All-Defensive Second Team (1988, 89, 92), onze fois All-Star (1986, 1988 à 97), Champion Olympique (1984, 92), sélectionné parmi les 50 plus grands joueurs de tous les temps (1996), Hall of Fame (2008)

Publicités

Une Réponse to “Patrick Ewing, la légende des Knicks”

  1. […] Patrick Ewing, la légende des Knicks […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :