L’Histoire de la marque « Nike Air Jordan »

 

 

En 1984, Michael Jordan drafté en NBA en 3e position au 1e tour par les Chicago Bulls et fraichement champion olympique deBasket-Ball débarque anonyme à Chicago après les jeux pour débuter l’entrainement de pré-saison. Avec un contrat de 4 millions de dollars sur cinq ans (ce qui constitue un record pour un arrière à l’époque), il vient juste de signer un mois auparavant un contrat de 2,5 millions de dollars sur cinq ans avec Nike qui sous l’influence de son agent de toujours David Falk décide de créer une ligne à son nom.

 

Pourtant l’affaire n’était pas dans la poche, loin de là, à la fac Michael jouait en Converse qui avait déjà sous contrat les grandes stars de l’époque (Magic Johnson, Larry Bird…), et voulait signer chez Adidas qui rémunérait déjà l’autre grande star dominante de l’époque Kareem Abdul-Jabbar à hauteur de 100,000 dollars par an. Adidas leur rit au nez, Falk bien déterminé à voir aboutir le projet présenta son offre à Nike dont les ventes s’écroulait petit à petit, Michael ne voulait d’ailleurs pas rencontrer les patrons de la firme de l’Oregon si sa mère Deloris ne l’avait pas poussé dans l’avion.

 

La firme qui disposait alors à l’époque d’une marge de 2,5 millions de dollars dans son budget sponsoring et cherchait un fer de lance conclut le deal, mais Nike posa ses conditions, Michael devait etre All-Star ou All-NBA First Team dans les trois ans et les chaussures Jordan devait se vendre pour au moins 3 millions de dollars en trois ans sinon ils retireraient leurs billes. Pour la petite histoire, Michael n’aimait pas ses premières chaussures, peu commune pour l’époque, déclarant qu’il s’agissait des couleurs du diable (en référence à ses couleurs noir et rouge) et qu’il aurait l’air d’un clown. Qu’à cela ne tienne, la NBA mis Michael à l’amende pour non respect du code des couleurs (qui stupulait qu’un joueur doit jouer avec des chaussures blanches), 1 000 dollars puis 5 000 dollars par match que Nike décida de payer. La meilleure des publicités pour la marque au Swoosh qui lança un spot proclamant: « La NBA lui à interdit de les porter mais elle ne peut pas vous interdire de porter les Air Jordan ».

 

Fortune, mises en vente dans six grandes villes des USA dont Chicago le 1e avril 1985, 450000 paires furent vendues en un mois, dès juillet dans tous le pays, 3 millions de paires en un an, les èspérances de départ était d’en vendre 100000 maxi. Dès 1987, pour le deuxième modèle, Tinker Hatfield pris en charge le dessin et la conception des Air Jordan dont le logo consistait à l’époque en deux ailes ressortant d’un ballon de basket, les puristes l’ont élu selon ESPN magasine la plus grande paire de basket de tous les temps. En 1988, la Air Jordan est vendue à travers le monde et il est désormais de tradition de sortir le nouveau modèle annuel (qui par la suite se déclinne en une multitude de réajustements et couleurs) lors du NBA All-Star Game.

 

C’est précisément cette année d’ailleurs que le Jumpman fait son appariton en association avec le swoosh jusqu’à la disparition de celui-ci sur les produits Jordan à partir de 1992, année faste pour le développement de la NBA et les interets de Nike à travers la notoriété de Jordan, c’est l’année du doublé en NBA, du doublé olympique pour Jordan à Barcelone avec la fameuse Dream Team et médiatiquement un coup de tonnerre lorsque Jordan refuse de monter sur le podium avec le survetement de l’équipe américaine, laquelle est sponsorisé par Reebok le concurrent direct le plus corriace, il faudra l’intervention du PDG-fondateur Phil Knight pour que Jordan aille sur le podium olympique pour recevoir sa médaille d’or paré d’un drapeau américain sur les épaules afin de cacher le sigle du rival, mais à l’époque tout se tramant en coulisse, le monde n’y avait vu que du feu.

 

En 1993, lors de sa première retraite du basket Nike réaffirme son soutien à Jordan quoi qu’il entreprenne de faire et les modalités d’un contrat conclu en 1989 lorsque Michael avait failli claquer la porte pour fonder sa propre marque (JUMP: Jordan Universal Marketing and Promotion) courent toujours, 20 millions de dollars par an et 6% de royalities sur la vente des produits, d’ailleurs les Chicago Bulls eux aussi continue de lui verser son salaire de presque 4 millions de dollars et de le laisser dans l’effectif (au cas ou un come-back le tenterait), l’action Nike s’effondre, la réedition d’anciens modèles comme la Air Jordan 1 est un flop, parfois même bradée à 20 dollars, mais le meilleur est à venir.

 

La tentation du baseball ne dure qu’un temps, le retour est pour le 19 mars 1995, l’action Nike grimpe en flèche ainsi que les ventes, les exploits sportifs de Jordan amène tout naturellement les deux parties à se mettre d’accord sur le lancement d’une franchise Jordan s’appuyant sur les bases et les infra-strucutres de Nike. C’est la création de la Jordan Brand dont Tinker Hatfield est toujours le chef d’une équipe de designers hors-pairs.

 

La marque à elle seule représente parfois le dixième des revenus du géant américain de la chaussure de sport à travers le monde, générant des centaines de millions de dollars par an, en 2009, la Jordan Brand dépasse le milliard de dollars de chiffre d’affaires, le succès est immense, Jordan déclare qu’il n’a qu’à continuer à être lui meme pour développer sa marque, c’est-à-dire jouer au golf et fumer des cigares de luxe entre les matchs de son équipe, les Charlotte Bobcats et les grands prix de son écurie moto en AMA Superbike, la Michael Jordan Motorsports Team dont le logo est un dérivé du Jumpman.

 

Modèle Période Carrière de Jordan
Nike Air Force One 1984-85 Signature du contrat chez Nike après une promesse de la création des chaussures au nom de Jordan.
Air Jordan I 1985-86 3e choix de la Draft NBA, après avoir été champion olympique, il est NBA Rookie Of The Year et IBM Award.
Air Jordan II 1986-87 Meilleur marqueur pour la première de ses 10 fois et vainqueur du Slam Dunk Contest pour la première fois.
Air Jordan III 1987-88 Premier logo du JumpmanNBA Defensive Player Of The Year, MVP du NBA All-Star Game et vainqueur du Slam Dunk Contest pour la deuxième fois consécutives, MVP de la saison pour la première de ses cinq fois, meilleur marqueur et meilleur intercepteur de la saison.
Air Jordan IV 1988-89 Meilleur marqueur de la saison , IBM Award pour la deuxième fois.
Air Jordan V 1989-90 Meilleur marqueur et meilleur intercepteur de la saison pour la seconde fois.
Air Jordan VI 1990-91 Champion NBA 1991, MVP des finales et de la saison, meilleur marqueur de la saison.
Air Jordan VII 1991-92 Champion NBA 1992, MVP des finales et de la saison, meilleur marqueur de la saison et champion olympique avec la Dream Team.
Air Jordan VIII 1992-93 Champion NBA 1993, MVP des finales, meilleur marqueur de la saison pour la septième fois consécutives et meilleur intercepteur de la saison pour la troisième fois. Première retraite le 6 octobre.
Air Jordan IX 1993-94 Base-ball aux Chicago White Sox.
Air Jordan X 1994-95 Retour en NBA avec un maillot no 45 qui n’a pas porté chance.
Air Jordan XI 1995-96 Champion NBA 1996, MVP des finales et de la saison, meilleur marqueur de la saison et MVP du NBA All-Star Game pour la deuxième fois.
Air Jordan XII 1996-97 Champion NBA 1997, MVP des finales et meilleur marqueur de la saison, triple-double au NBA All-Star Game.
Air Jordan XIII 1997-98 Champion NBA 1998, MVP des finales pour la sixième fois et de la saison pour la cinquième fois, dixième titre de meilleur marqueur de la saison et MVP du NBA All-Star Game pour la troisième fois.
Air Jordan XIV 1998-99 Grève de la NBA, deuxième retraite et départ définitif des Chicago Bulls.
Air Jordan XV 1999-00 Retraite
Air Jordan XVI 2000-01 Retraite, directeur des opérations basket aux Washington Wizards.
Air Jordan XVII 2001-02 Retour en NBA aux Washington Wizards.
Air Jordan XVIII 2002-03 Washington Wizards, retraite définitive en fin de carrière à 40 ans.
Air Jordan XIX 2003-04 Retraite, lancement de la Michael Jordan Motorsports en AMA Superbike Championship.
Air Jordan XX 2004-05 Retraite.
Air Jordan XXI 2005-06 Retraite, directeur des opérations basket aux Charlotte Bobcats.
Air Jordan XXII 2006-07 Retraite, tournée mondiale du Jordan Classic Game, passage à Paris en Octobre.
Air Jordan XXIII 2007-08 Retraite.
Air Jordan 2009 2008-09 Co-propriétaire et responsable de la franchise des Charlotte Bobcats, entrée au Hall of Fame.
Air Jordan 2010 2009-2010 Officiellement propriétaire des Charlotte Bobcats, première participation aux Playoffs NBA.
Air Jordan 2011 2010-2011 Célébration des 20 ans du premier titre avec les Chicago Bulls, sortie d’un modèle Chinois pour l’année du lapin car Jordan est lapin dans le calendrier Chinois, ce qui rappelle Bugs Bunny dans le film Space Jam.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :