Dwight Howard, the Superman !

Dwight « Superman » David Howard est un joueur américain de basket-ball né le 8 décembre 1985 à Atlanta, Géorgie.

Dwight Howard a étudié et joué à la Southwest Atlanta Christian Academy, une école privée connue pour la qualité de son équipe de basket-ball. Durant son passage, Howard a totalisé 2 146 points, 1 728 rebonds et 811 contres (soit des moyennes de 16,6 points, 13,4 rebonds et 6,3 contres par match). Il a reçu de nombreuses récompenses parmi lesquelles le titre de meilleur joueur lycéen de l’année en 2004. Plutôt que d’entrer en université, Howard décide alors de se présenter à la draft NBA.

Sélectionné au premier rang par le Magic d’Orlando, Howard réalise une excellente première saison et est élu dans l’équipe d’étoiles des recrues 2004-2005 (Rookie first team). Dwight Howard est le troisième joueur de l’histoire de la NBA à avoir été sélectionné au premier rang de la draft en étant issu d’un « high school » (équivalent du lycée)1.

Il prend part aux 82 matches de son équipe et affiche des moyennes de 12 points, 10 rebonds et 1,6 contres par match. Il est l’un des rares joueurs de la ligue à compiler au moins 10 points et 10 rebonds par match. Il est également le premier « rookie » (en compagnie d’Emeka Okafor) à réaliser cette performance depuis Shaquille O’Neal et Alonzo Mourning en 1992-93, tout comme il devient le plus jeune joueur de l’histoire à prendre 20 rebonds en un match (il le réalise 3 fois dans l’année).

La saison 2005-2006 débute sur les chapeaux de roue pour le plus grand espoir d’une franchise floridienne en pleine reconstruction. Le 15 novembre 2005, Howard marque 21 points et récupère 20 rebonds face aux Charlotte Bobcats, devenant le plus jeune joueur de l’histoire à inscrire au moins 20 points et 20 rebonds en un match. Le 20 janvier 2006, face à ces mêmes Bobcats, Howard marque 19 points et bat son record de rebonds avec 21. Ce record ne tient que 3 mois puisque le 15 avril 2006, il récupère 26 rebonds auxquels il ajoute 28 points dans une victoire des siens face aux Philadelphia 76ers. Au cours de ce mois d’avril 2006, le numéro 12 du Magic marque 18,1 points et 14 rebonds par match pendant que son équipe remporte 7 matches contre 2 défaites. Howard est élu meilleur joueur du mois dans la Conférence de l’est. Il termine la saison avec des moyennes de 15,8 points et 12,5 rebonds et devient le deuxième meilleur rebondeur de la ligue derrière Kevin Garnett bien qu’il soit le seul à avoir dépassé la barre des 1000 prises sur l’année.

Le Magic échoue finalement dans sa quête d’une place en séries éliminatoires (play-offs) mais prépare l’avenir en levant l’option qu’il possède sur les contrats de Howard et de Jameer Nelson pour la saison 2007-08.

Le 16 février, durant le NBA All-Star Game 2008 à la Nouvelle-Orléans, Dwight Howard remporte le Slam Dunk Contest, son deuxième dunk du concours reste le plus marquant, car Howard enfile le costume et la cape de Superman pour effectuer un dunk lointain, les juges lui donnent la meilleure note pour ce dunk. Howard remporte la finale contre Gerald Green. Howard possède 1 mètre de détente sèche.

À l’issue de la saison 2007-2008, il termine meilleur rebondeur de la ligue avec 14,2 rebonds par match faisant de lui le plus jeune joueur de l’histoire à réussir cette performance. La même année, il totalise aussi 8 matchs à plus de 20 points et 20 rebonds, le plus gros total depuis Shaquille O’Neal en 1999-2000.

Lors des Playoffs 2009, il termine meilleur rebondeur avec une moyenne de 15,3 rebonds par match.

Pour la saison 2009-2010, la franchise du Magic d’Orlando recrute Vince Carter. Dwight Howard termine une nouvelle fois meilleur rebondeur avec une moyenne de 13,2 prises. Il termine également à la première place de la statistique des contres avec 2,8 et, pour la première fois de sa carrière, il termine avec le meilleur pourcentage de réussite de la ligue avec 61,2%. Il est élu meilleur défenseur pour la seconde année consécutive. Le Magic se fait éliminer en finale de la Conférence par lesBoston Celtics sur le score quatre à deux. Lors des deux tours précédents, Orlando réussit le sweep, victoire quatre à zéro, face aux Bobcats de Charlotte puis les Hawks d’Atlanta. Durant ces playoffs, Howard marque 18,1 points, capte 11,1 rebonds et réalise 3,5 contres par match.

La saison 2010-2011 montre que Howard est en progrès sur le plan offensif 22,9 points, D12 l’a aussi été sur le plan défensif en cumulant 14,1 rebonds, 2,2 contres et même 1,3 interceptions de moyenne. Dès le début de l’année 2011, il commence à cumuler les matchs à plus de 30 pts et 10 rebonds. Il est élu NBA Defensive Player of the Year (meilleur défenseur de l’année), pour la troisième année consécutive, se rapprochant ainsi de Dikembe Mutombo et Ben Wallace, titrés quatre fois chacun au cours de leur carrière. Il fait également parti des favoris au titre de MVP (Most Valuable Player), avec LeBron James et Derrick Rose. C’est ce dernier qui est finalement choisi, notamment grâce aux résultats de son équipe, bien meilleurs que ceux d’Orlando. Howard se classe en deuxième position.

 

Taille: 2m11

Poids: 120kg

Surnoms: D-12, Superman

Club: Orlando Magics

Numero: 12

Draft: 1er position en 2004 par les Magics

Moyenne en carrière: 18,2 pts, 2,2blk, 1,5ast

 

Palmarès:

-Finales NBA en 2009 contre LA Lakers

-NBA Defensive player en 2009, 2010, 2011

-Slam dunk contest 2008

-Médaillé d’or aux JO 2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :